Froid Sud Energie votre équipe de techniciens frigoristes sur Montpellier et dans l'Hérault

frigoriste hotline

Installations et interventions sur Montpellier et région 34 Hérault

Contactez-nous au 0970 468 458 (non surtaxé)
ou 06 01 76 58 85

 

La diffusion de l’air d’un système de climatisation obéit à un processus complexe. Pour que cet air soit bien réparti dans une pièce, certains paramètres doivent être pris en compte. Plus de détails dans l’article qui suit.

Les critères fondamentaux

Pour une meilleure diffusion de l’air, trois principes fondamentaux doivent être pris en compte : le taux de brassage, la vitesse d’air maîtrisée et la qualité de l’air.

Le taux de brassage:

Le taux de brassage désigne le nombre de volumes horaires d’air qu’une pièce a consommé ou renouvelé. Grâce à cette donnée, il est possible de déterminer la quantité d’air neuf brassé dans un local. Cela correspond à un renouvellement d’air neuf. Ce rapport entre le débit d’air soufflé et le volume d’un local s’exprime en Vol/h. Il sert notamment à optimiser l’aération naturelle d’une pièce et également à pallier les problèmes de pollution atmosphérique grâce à un système de filtration approprié.

La vitesse d’air maîtrisée:

Cette donnée est également importante dans la mesure où elle garantit un confort thermique optimal. En effet, la quantité d’air diffusée doit être bien réglée afin qu’elle remplisse toutes ses fonctions. L’air ne doit donc être ni trop chaud ni trop froid. Pour parvenir à un tel résultat, il faut donc veiller à ce que le débit d’air soit parfaitement équilibré. En effet, si ce n’est pas le cas, les occupants peuvent avoir des problèmes de santé et cela peut altérer le confort.

La qualité de l’air:

Il est tout d’abord à noter que la qualité de l’air que nous respirons tend à s’amenuiser peu à peu notamment à cause des facteurs polluants et autres déchets toxiques. Par rapport à ce problème, les fabricants de systèmes de climatisations ont pensé à intégrer un système de filtration de l’air dans les appareils. Les différents filtres qu’il peut contenir (à charbon actif, mécanique) contribueront à améliorer la qualité de l’air en éliminant la poussière, les bactéries ou autres éléments allergènes.les spécialistes conseillent d’opter pour des climatiseurs dotés de centrale de traitement d’air CTA ou UTA.

Les diverses méthodes de diffusion

La diffusion par mélange:

Ce type de diffusion d’air est la plus privilégiée par les fabricants de climatiseurs dédiés aux manages. Son principe de fonctionnement est assez simple. L’air est transporté dans un local et est mélangé à l’air ambiant. Ce processus est obtenu grâce à un taux d’induction optimal. De ce fait, l’air à l’intérieur devient plus uniforme et homogène.

Cette homogénéisation de l’air est obtenue à partir de diffuseurs. Il en existe quatre principales variétés :
le diffuseur plafonnier : il est le plus prisé car les résultats sont notables en termes de chauffage et de climatisation. Cet engouement est également dû à la facilité de raccordement. En plus d’avoir plusieurs modèles mis en vente, ils se déclinent soit sous forme circulaire et carrée.

Le diffuseur multicônes : il est doté de deux principaux modes de réglage. Qu’il soit en mode de soufflage radial ou de soufflage vertical, ils sont compatibles à la fonction chauffage et climatisation. Pour que ce type de diffuseur apporte les effets escomptés, il faut tenir compte de la vitesse de l’air. Le diffuseur tourbillonnaire : ils commencent à gagner en popularité de par leur capacité à uniformiser la température ambiante dans une pièce. En outre, il contribue à éliminer les courants d’air .

diffuseurs en climatisation

Le diffuseur d’air mural : il a la particularité de s’adapter à un montage mural ou plafonnier. Il possède des fentes qui peuvent être ajustées de façon à obtenir un flux d’air sur un angle de balayage de 180 degrés. Il est apprécié également pour son élégance et ses déflecteurs discrets.

IL est à noter que la diffusion d’air découle de l’effet Coanda. Il se traduit par l’adhérence d’un jet d’air assez puissant à la paroi qui se trouve aux alentours. Les fabricants de climatiseurs ont exploité ce phénomène car il contribue à limiter les courants d’air engendrés par un système de climatisation. Mais ce résultat ne s’obtient que sous quelques conditions à savoir :
- Une vitesse de l’air dont le plancher minimum de vitesse s’élève à 2m/s
- La distance entre la bouche d’aération et la face doit avoir un intervalle de 30 cm,
- Le jet d’air doit circuler sans encombre

La diffusion par déplacement

Également connu sous l’appellation de diffusion d’air par stratification, ce système constitue une alternative intéressante en termes d ‘amélioration de la qualité de l’air. Ce résultat est obtenu à partir de la filtration de l’air qui est insufflé. De ce phénomène découle la formation de deux zones spécifiques : une qui moins sujette aux pollutions et une autre plus chaude avec des conditions d’hygiènes minimales. La ventilation par déplacement est recommandée dans le cas où l’on désire se débarrasser des mouvements d’air intempestifs. Néanmoins, ses performances sont moindres lorsqu’il s’agit de fonction de chauffage. Cette méthode de diffusion d’air est adaptée aux industries (mécaniques, textiles...)

Un climatiseur est un équipement qui garantit une meilleure qualité de vie pour tous les ménages qui en sont dotés. En effet, il procure de l’air chaud durant les saisons hivernales et contribue à rafraîchir une pièce lors des fortes chaleurs et canicules. Mais certains critères sont primordiaux pour assure le confort des personnes. De ce fait quels sont les éléments à prendre en compte pour que votre système de climatisation fonctionne sans encombre.

Confort en climatisation

Contrôle de la température

Presque tous les climatiseurs sont livrés avec un thermostat réglable. Cet équipement permet de contrôler la température délivrée par le courant alternatif dans différents modes standard ( Auto, Refroidissement, Chauffage et Sec). Les nouveaux modèles de climatiseurs sont dotés d’applications intelligentes qui ne requièrent pas l’intervention humaine. Ils sont en effet équipés d’un système de contrôle thermostatique qui se déclenche au moindre changement de la température ambiante.

Mode déshumidification

Il est fréquent que l’air humide s’installe dans votre maison. Les effets sont néfastes surtout du point de vue sanitaire. Il peut causer des désagréments aux occupants d’une maison. C’est pour pallier ce problème que les fabricants ont intégré un système qui a pour fonction d’abaisser le taux humidité afin qu’il soit supportable par l’être humain. L’air sera donc plus sec grâce à la fonction Dry qui fonctionne de manière autonome.

Taille de la pièce

Si vous envisagez de vous procurer un climatiseur, les experts recommandent de déterminer la superficie de la pièce dans laquelle vous souhaitez l’installer. Pour les pièces et les espaces restreints, un climatiseur monobloc ou split vous fournira un confort d’utilisation optimal.

Les modèles de systèmes de climatisation multisplit quant à eux répondent aux contraintes des espaces spacieux.

Vous pouvez également opter pour les climatiseurs gainables qui possèdent des similarités avec modèles conventionnels. Ils se distinguent par une seule unité intérieure dotée d’un réseau de gaines.

Vitesse de refroidissement

La vitesse de refroidissement indique à quelle vitesse un appareil peut refroidir la pièce. Cette donnée varie en fonction de la marque, du coût et de la technologie de refroidissement. La plupart des grandes marques possèdent une vitesse de refroidissement élevée. Il ne leur faut qu’une heure pour refroidir toute une pièce par rapport aux modèles traditionnels

Niveaux de bruit

Comme le climatiseur possède des ventilateurs internes pour effectuer une tâche spécifique, il va de soi qu’ils produisent du bruit. Ce niveau sonore constitue un critère déterminant pour assurer le confort des personnes. En effet, il n’y a rien de plus désagréable que d’entendre le bruit continu des ventilateurs.

Cela peut avoir un impact sur votre humeur ainsi que votre santé. En conséquence, il est bon d’opter pour un climatiseur qui n’émet aucun son . Il en existe de nombreux modèles disponibles sur le marché.

Les économies d’énergie

La meilleure solution est d’opter pour un modèle de climatiseur qui permet de réaliser des économies. Certains modèles produisent moins de gaz à effet de serre et fait baisser en conséquence a facture mensuelle d’électricité.

Le confort d’un climatiseur se mesure également à l’aide du taux d'efficacité énergétique sur une échelle de 8 à12. Plus le nombre est élevé, plus l'efficacité est grande. Certains types de climatiseurs sont dotés d’un label spécifique.

Le système de contrôle du thermostat

Ce paramètre donne la possibilité de disposer de températures agréables dans toutes les pièces de votre maison. Elle a la capacité de régler le débit d’un climatiseur en tenant compte de la température générale de l’environnement. Il existe trois méthodes de réglage du thermostat :
- Le contrôle manuel qui permet de réguler la température en variant les paramètres nécessaires d'un climatiseur.
- Le contrôle semi-automatique qui règle la température que vous voulez avoir dans une pièce. Le climatiseur se déclenchera à des intervalles réguliers grâce au travail du compresseur.

Le contrôle automatique comme son nom l’indique ne nécessite pas une intervention humaine. Le bloc du climatiseur est doté de fonctions de pilotage qui servent à contrôler la température, l'humidité, la diffusion de l’air chaud et frais des commandes . Grâce à cette option de contrôle automatique, il est désormais possible de profiter d’un confort thermique optimal.

Le Renouvellement d'air :

Le taux de renouvellement d'air est assuré en general par une ventilation de type mécanique et devra toujours être en rapport avec le nombre de personnes, le type de piécel et de son volume.

Le corps humain dégage de la chaleur mais également de de l'humidité qui favorise aussi le développement de microbes et autre bactéries.

Une ventilation efficace devra maintenir une teneur en oxygène constante et sera en mesure de limiter la concentration en CO2, ainsi que d'éliminer les mauvaises odeurs.

Pour un adulte, il faudra compter 30 m3/h de renouvellement d'air a minima , ce chiffre pourra etre bien plus important en fonction de l'activité physique,et il est constaté que pour éliminer efficacement l'humidité, les mauvaises odeurs et garantir un bon renouvellement d'air ce chiffre est un minimum vitale

Les diverses options

Les options que contiennent un système de climatisation sont importantes. On peut citer :

La programmation électronique: cette fonction consiste en une programmation d’un climatiseur un jour plus tôt. Cette option est assez intéressante car elle donne la possibilité aux personnes de faire usage des nouvelles technologies à l’instar des smartphones ou tablettes pour programmer leur appareil.

La minuterie : c’est une option assez intéressante car elle fait office de programmateur de votre climatiseur. Grâce à cette fonctionnalité, il est possible de tout régler à l’avance. Une fois que le compte à rebours soit terminé, les éléments préalablement réglés se déclenchent.

La télécommande : Cet accessoire comporte généralement des fonctions de réglages à distance. Il comprend en général divers boutons servant au réglage de la minuterie, de la vitesse des ventilateurs...

 

Les principes de base de la réfrigération

Un refroidisseur est simplement un appareil qui sert à évacuer la chaleur de quelque chose. À des fins industrielles, les refroidisseurs peuvent être considérés comme un composant d'un système mécanique complexe utilisé pour éliminer la chaleur d'un processus ou d'une substance.

Pour vraiment comprendre ce qu'est un refroidisseur, une connaissance fondamentale des principes de base de la réfrigération est nécessaire. Avant d'entrer dans les principes fondamentaux de la réfrigération, il convient d'examiner quelques définitions de base.

Quelques définitions

La chaleur
La chaleur est une forme d'énergie transférée en vertu d'une différence de température. La chaleur existe partout à un degré plus ou moins élevé. En tant que forme d'énergie, elle ne peut être ni générée ni anéantie, bien que d'autres formes d'énergie puissent être converties en chaleur, et vice versa. Il est important de se rappeler que l'énergie thermique ne circule que dans une seule direction : d'un objet, d'une substance ou d'une zone plus chaude à un objet ou une zone plus froide.
Le froid
Le froid est un terme relatif qui désigne le manque de chaleur dans un objet, une substance ou une zone. Une autre définition le décrit comme l'absence de chaleur, aucun processus n'a encore été conçu pour atteindre le « zéro absolu », l'état dans lequel toute la chaleur a été éliminée de tout objet, substance ou zone. Théoriquement, ce point zéro serait de 459,69 degrés sous zéro sur l'échelle du thermomètre Fahrenheit, ou 273,16 degrés sous zéro sur l'échelle du thermomètre Celsius.
Le processus de refroidissement
La réfrigération, ou processus de refroidissement, est l'élimination de la chaleur indésirable d'un objet, d'une substance ou d'un espace sélectionné et son transfert vers un autre objet, une autre substance ou un autre espace. L'élimination de la chaleur abaisse la température et peut se faire à l'aide de glace, de neige, d'eau glacée ou de réfrigération mécanique.
La réfrigération mécanique est l'utilisation de composants mécaniques disposés dans un « système de réfrigération » dans le but de transférer la chaleur.
Les réfrigérants
Ce sont des composés chimiques qui sont alternativement comprimés et condensés en un liquide et qui peuvent ensuite se transformer en vapeur ou en gaz au fur et à mesure qu'ils sont pompés dans le système de réfrigération mécanique pour y circuler.

Le principe de base

Le cycle de réfrigération est basé sur le principe physique connu depuis longtemps selon lequel un liquide qui se dilate dans un gaz extrait la chaleur de la substance ou de la zone environnante.

Vous pouvez tester ce principe en mouillant simplement votre doigt et en le tenant vers le haut. Il commence immédiatement à se sentir plus frais que les autres, surtout s'il est exposé à un mouvement d'air. C'est parce que le liquide dans lequel vous l'avez plongé s'évapore, et comme il s'évapore, il extrait la chaleur de la peau du doigt et de l'air autour de lui.

Les réfrigérants s'évaporent à des températures beaucoup plus basses que l'eau, ce qui leur permet d'extraire la chaleur à un rythme plus rapide que l'eau sur votre doigt.

Fonctionnement des systèmes de réfrigération

Les systèmes de réfrigération contiennent des gaz à haute pression, dont certains peuvent se décomposer en gaz toxiques lorsqu'ils sont chauffés. Les tensions utilisées sont mortelles. Si vous n'êtes pas sûr de vous, appelez un professionnel.

Composants fondamentaux du système de réfrigération:
Le système de réfrigération doit comporter 4 parties :
un condenseur, un évaporateur, un compresseur ,un dispositif d'expansion

Le circuit frigorifique

 

 

La fonction du cycle frigorifique est d'éliminer la chaleur indésirable d'un endroit et de l'évacuer dans un autre. Pour ce faire, le fluide frigorigène est pompé à travers un système de réfrigération fermé. Si le système n'était pas fermé, il utiliserait le réfrigérant en le dissipant dans le milieu environnant. Parce qu'il est fermé, le même réfrigérant est utilisé à maintes reprises au cours du cycle, ce qui enlève un peu de chaleur et le décharge. Le cycle fermé sert également à d'autres fins : il empêche le réfrigérant de se contaminer et contrôle son débit, car il s'agit d'un liquide dans certaines parties du cycle et d'un gaz ou d'une vapeur dans d'autres phases.

Comment fonctionne le système ?

En commençant par le compresseur, le gaz réfrigérant est comprimé à une pression plus élevée. Après avoir traversé le compresseur, il passe au condenseur. Le gaz à haute pression transfère sa chaleur à l'air ambiant et se condense. Il passe ensuite à travers le dispositif d'expansion, qui est une restriction séparant le côté haut du côté bas.

Après avoir traversé le dispositif d'expansion, la pression est réduite parce que le compresseur évacue le gaz de l'extrémité de l'évaporateur.

La température d'ébullition du réfrigérant est ainsi abaissée. La température plus basse absorbe la chaleur de l'air qui passe au-dessus de l'évaporateur et fait bouillir le liquide en un gaz. Le gaz passe ensuite dans le compresseur et le cycle se répète.

Faire du froid sans compresseur : comment est-ce possible ?

Le cycle d'absorption a été inventé en 1846 par Ferdinand Carré dans le but de produire de la glace avec apport de chaleur. Il est basé sur le principe que l'absorption de l'ammoniac dans l'eau entraîne une diminution de la pression de vapeur. Les cycles d'absorption produisent du refroidissement et/ou du chauffage avec un apport thermique et un apport électrique minimal, en utilisant des échangeurs de chaleur et de masse, des pompes et des vannes.

Le processus d'absorption

Un cycle d'absorption peut être considéré comme un cycle mécanique de compression de vapeur, le compresseur étant remplacé par un générateur, un absorbeur et une pompe à liquide. Le cycle d'absorption présente l'avantage d'exiger une fraction de l'apport électrique, en plus d'utiliser les substances naturelles ammoniac et eau, au lieu des halocarbures qui appauvrissent la couche d'ozone. Le cycle d'absorption a été largement utilisé à partir des années 1920 comme réfrigérateurs/glaceuses à gaz.

Comment cela fonctionne ?

Le fonctionnement de base d'un cycle d'absorption d'ammoniac-eau est le suivant. La chaleur est appliquée au générateur, qui contient une solution d'eau ammoniacale riche en ammoniac. La chaleur provoque la désorption de la solution par la vapeur d'ammoniac à haute pression. La chaleur peut provenir soit de la combustion d'un combustible comme le gaz naturel à combustion propre, soit de la chaleur résiduelle provenant de l'échappement du moteur, d'autres procédés industriels, de la chaleur solaire ou de toute autre source de chaleur. La vapeur d'ammoniac à haute pression s'écoule vers un condenseur, généralement refroidi par l'air extérieur. La vapeur d'ammoniac se condense en un liquide à haute pression, libérant de la chaleur qui peut être utilisée pour chauffer les produits, comme le chauffage des locaux.

Le refroidissement thermoélectrique

Dans le système de réfrigération thermoélectrique, l'effet Peltier est le phénomène de créer un flux de chaleur entre les jonctions de deux types de matériaux différents. Un radiateur à effet Peltier, un refroidisseur ou une thermopompe thermoélectrique est une thermopompe active à l'état solide qui convertit la chaleur d'un côté de l'appareil à l'autre, avec consommation d'électricité, d’énergie, en fonction de la direction du courant. Un tel instrument est aussi appelé dispositif Peltier, la chaleur Peltier.

Comment l'effet Peltier est-il utilisé ?

Le refroidissement thermoélectrique utilise l'effet Peltier pour créer un flux de chaleur entre les jonctions de deux types de matériaux différents. Ils peuvent être utilisés soit pour le chauffage, soit pour la climatisation, le refroidissement, bien qu'en pratique l'application principale soit le « refroidissement ». Il peut également être utilisé comme une source de chaleur ou de froid. Cette technologie est beaucoup moins couramment appliquée à la réfrigération que la réfrigération à compression de vapeur.

Quels sont les avantages et inconvénients ?
Les principaux avantages d'un refroidisseur Peltier sont l’absence de pièces mobiles ou de liquide circulant, sa durée de vie quasi illimitée et sa capacité à éviter les fuites, sa petite taille et sa forme flexible. Son principal inconvénient est son coût élevé et son faible rendement énergétique. De nombreux chercheurs et entreprises tentent de mettre au point des refroidisseurs Peltier qui sont à la fois bon marché et efficaces.

A propos de l’effet Peltier : Un refroidisseur Peltier peut également être utilisé comme générateur thermoélectrique. Lorsqu'il est utilisé comme refroidisseur, une tension est appliquée à travers l'appareil et, par conséquent, une différence de température s'accumule entre les deux côtés. Lorsqu'il est utilisé comme générateur, un côté de l'appareil est chauffé à une température supérieure à celle de l'autre côté et, par conséquent, une différence de tension s'accumule entre les deux côtés.

Son principe de fonctionnement

Un module thermoélectrique typique est composé de deux substances céramiques qui servent de base et d'isolant électrique pour les dés de Telluride au Bismuth de type P et de type N qui sont connectés électriquement en série et thermiquement en parallèle entre les céramiques. La céramique sert également d'isolant entre les éléments électriques internes des modules et un dissipateur thermique qui doit être en contact avec le côté chaud ainsi qu'un objet contre la surface du côté froid.

Des matériaux électriquement conducteurs, généralement des pastilles de cuivre fixées à la céramique, maintiennent les connexions électriques à l'intérieur du module. Le terme Couple est utilisé dans la plupart des modules comme nombre pair de dés de type P et de type N et un de chacun partageant une interconnexion électrique. Bien que les matériaux de type P et de type N soient des alliages de bismuth et de tellure, tous deux ont des densités d'électrons libres différentes à la même température.

La carence en électrons se trouve dans les dés de type P, tandis que le type N a un excès d'électrons. Au fur et à mesure que le courant monte et descend dans le module, il tente d’établir un nouvel équilibre à l'intérieur des matériaux. Le courant traite le matériau de type P comme une jonction chaude à refroidir et le matériau de type N comme une jonction froide à chauffer.

La thermodynamique

Ce terme est beaucoup plus courant dans la physique. Etymologiquement, c’est la composition de deux mots : « thermo » et « dynamique ». Le préfixe se rapporte à la chaleur tandis que le suffixe, à la mécanique. La thermodynamique est alors une discipline concernant le rapport entre ces deux éléments.

La genèse de la thermodynamique

Cette discipline a été conçue par Sadi Carnot, un physicien et ingénieur français. Il a entamé les premiers travaux dans ce sens au début du XIXème siècle. Ce scientifique a notamment étudié les machines thermiques. Après ce parcours mené par Carnot, plusieurs principes se sont créés, en dehors de la physique. La chimie, la biologie ou l’électromagnétisme ont suivi la discipline thermodynamique.

Carnot est le premier scientifique à avoir établi la thermodynamique en 1831. D’autres chercheurs viendront par la suite perpétuer la discipline. James Prescott Joule est un physicien anglais. En 1842, il a mené des études sur la relation entre le travail mécanique et l’énergie électrique. 3 ans après, le physicien allemand, Von Mayer, s’exprime lui aussi sur le principe de la thermodynamique. Carnot y revient par la suite en menant l’expérience sur l’entropie ou fonction exprimant le désordre d’un système. Le scientifique français affirme que cette dernière est nécessaire dans la thermodynamique. Ces nombreuses expériences se sont également étendues sur d’autres disciplines en mettant à l’honneur l’évolution de l’univers. On peut alors dire que la thermodynamique nous permet de comprendre le monde, à travers le rapport entre la chaleur, les réactions chimiques et le mouvement. Par ailleurs, en cernant l’évolution des molécules physiques ou chimiques, on peut y prévoir les situations.

le cycle de carnot

Les principes de la thermodynamique

La thermodynamique possède deux principes. Le premier évoque la conservation énergétique pour analyser le système par rapport au milieu extérieur. Ce principe n’indique pas l’effet de l’échange énergétique. A contrario, le deuxième principe de la thermodynamique explique cet échange énergétique et présente l’irréversibilité d’un phénomène physique. Avec ce dernier, on parle plus de quantité de chaleur qui ne peut normalement être amenée d’une source froide à une source chaude.

moyeur thermique et PAC

Les 4 lois fondamentales en thermodynamique

La loi de Gay Lussac
Cette loi, signée Louis Joseph Gay Lussac, un chimiste et physicien, affirme que la pression de gaz est proportionnelle à sa température pour une quantité de gaz donnée. La loi de Gay Lussac est bénéfique pour le circuit frigorifique. Elle permet effectivement d’observer son étanchéité. Pour ce faire, on met l’azote dans une installation. A deux reprises, espacées de 24 heures, on relève la température et la pression. Si le rapport des paramètres est le même pour ces deux reprises, on peut justifier l’étanchéité du circuit.
La loi de Charles
Le physicien français Jacques Charles précise que la température permet de varier le volume d’une quantité de gaz, ceci à une pression de gaz constante. La température augmentera alors en même temps que le volume de la quantité de gaz et vice versa. Ce principe est appliqué chez les montgolfières où l’air est chauffé dans une enveloppe restreinte. L’aérostat s’élève lorsque le volume de l’air augmente et que la masse volumique réduit.
La loi Dalton
La loi du physicien britannique John Dalton précise que la pression totale sur un mélange de gaz est égale à la somme des pressions partielles de chaque gaz du mélange.
La loi de Boyle-Mariotte
La loi de Boyle-Mariotte est le fruit d’une collaboration entre Robert Boyle, physicien et chimiste irlandais et Edme Mariotte, physicien et botaniste français. Les deux scientifiques affirment que le volume d’une masse gazeuse est proportionnel à la pression, si la température est constante.
C’est le cas, par exemple, d’un verre. On le retourne pour le plonger dans une eau à température constante. Plus ce verre pénètre au fond de l’eau, plus le volume va diminuer et la pression augmenter.

Autre cas avec le ballon. En le gonflant, la pression augmente, et lorsqu’on réduira son volume, la pression va augmenter.
La chaleur et la température en thermodynamique .Si on caractérise habituellement la chaleur par notre propre perception, il n’en est aucunement en thermodynamique. Cette sensation n’est due qu’aux cellules nerveuses humaines. En thermodynamique, cette chaleur s’explique par des principes physiques. C’est une énergie où les atomes des molécules sont en mouvement. En d’autres termes, ce sont les mouvements et déplacements de ces molécules qui produisent de la chaleur.

Quant à la température, elle nous donne une valeur précise à travers des études sur la forme d’énergie thermodynamique. La température sert à établir le degré d’excitation des molécules d’un corps. Un atome agité produit alors un mouvement important, ce qui va générer la chaleur.
En thermodynamique, le point origine est le zéro absolu – 273,15 °C. Les agitations des particules sont alors minimes et ces dernières ne peuvent être refroidies. Par contre, dans la vie quotidienne, on mesure la température à l’échelle du degré Celsius, qui correspond à la température de la glace fondante.

 

Fondée en 1910 la société Hitachi est rapidement devenue une des entreprises leader en matières de technologie et d'innovation. La climatisation réversible Hitachi Shirokuma bénéficie donc d'un savoir faire et d'une application qui ont fait leur preuve. Dotée d'une adaptabilité sans faille, de performances remarquables et de technologies lui permettant de réaliser des économie d'énergie, la console Shirokuma saura répondre à tous les besoins.

05 Déc

Codes panne Daikin

Lorsqu'un climatiseur ou une pompe à chaleur Daikin présentent une anomalie, un code erreur ou code panne est généré. Avec le tableau ci-dessous, découvrez précisément la nature du dysfonctionnement sur l'appareil Daikin. Un autodiagnostic simple classé par code de dysfonctionnement.

 Avec plus de 30 ans d'expérience et des produits vendus dans plus de 120 pays à travers le monde, Panasonic est incontestablement l'un des leaders du secteur chauffage et climatisation. C’est avec ce statut et cette expertise que Panasonic présente son modèle de climatiseur réversible Etherea.

Le climatiseur mural monosplit réversible Takao M3 Atlantic de la gamme R32, allie à la fois gestion des économies d'énergie, confort maximal, design et contrôle à distance.

Grâce à son détecteur de présence et à sa programmation hebdomadaire de série, le Takao M3 s'adapte au mode de vie. Il reste performant en toutes saisons pour profiter jusqu'à 80% d'économie d'énergie.

Page 1 sur 4

FROID SUD ENERGIE

Froid Sud Energie, société basée à Montpellier, intervient sur toute la région 34 (Hérault) pour les particuliers ou les professionnels : vente, installation, dépannage entretien, ou maintenance.

Nos domaines d’activité : climatisation, pompe à chaleur, froid commercial, matériel de restauration CHR.

NOUS CONTACTER

Téléphone

0970 468 458 (non surtaxé)
06 01 76 58 85

Fax

0982 111 276

Adresse

17 Bis Rue Albert Leenhardt
34000 Montpellier